Partagez l’article

L'immobilier demeure une valeur refuge pour les investisseurs

Face à un contexte politique incertain et à des prix immobiliers élevés, l'immobilier demeure une valeur refuge pour les investisseurs. Mais investir dans une passoire thermique pour la rénover, est-ce rentable ?
 

L'équipe scientifique de SeLoger présente la première étude sur la durée d'amortissement d'un investissement locatif en fonction de l'étiquette énergétique, révélant de nouvelles opportunités pour les acheteurs en quête de rentabilité.
Face à un contexte politique incertain et à des prix immobiliers élevés, l'immobilier demeure une valeur refuge pour les investisseurs. Les taux d'intérêt, multipliés par quatre en l'espace de quatre ans, semblent toutefois ne pas permettre un rendement locatif attractif.
 

Cependant, les réglementations basées sur le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) pourraient bien offrir de nouvelles perspectives aux acheteurs en quête de rentabilité. Mais est-il véritablement judicieux d'investir dans une passoire thermique et de la rénover en 2024 ?
 

Une rentabilité surprenante dans les grandes métropoles
 

Contre toute attente, investir dans une passoire thermique pour la rénover dans le cadre d'un investissement locatif s'avère être l'opération la plus rentable dans plus d'un quart (27%) des grandes métropoles françaises. Cette stratégie se révèle plus intéressante que d'investir dans un bien équivalent mieux classé mais qui ne nécessite pas de réaliser des travaux pour le louer.
 

Une décote à l'achat déterminante
 

La décote importante à l'achat d'une passoire thermique explique en grande partie l'intérêt de rénover ces biens dans le cadre d'un investissement locatif. Par exemple, à Lille, un logement type de 45 m² peut être acquis pour 122 227€ avec un DPE F ou G, contre 158 490€ pour un DPE D, soit une différence de 36 263€ due uniquement à l'étiquette énergétique.
 

En prenant en compte des travaux à 500€/m², cette décote permet de couvrir presque entièrement le coût de la rénovation (22 500€) et les frais d'agence et de notaire (15 890€ dans ce cas). Ainsi, l'acquisition d'un bien F ou G pour le rénover dans le cadre d'un investissement locatif à Lille s'avère rentable dès la première année, contre trois ans pour un investissement sans travaux dans un bien similaire classé D.
 

Une tendance nationale
 

Cette tendance ne se limite pas aux grandes métropoles. Dans 17% des départements, il est plus rapidement rentable d'investir dans une passoire thermique et de la rénover que d'investir dans un bien avec un meilleur DPE, pour un coût de rénovation de 500€/m². Cette vérité se confirme dans 70% des départements si le montant des travaux n'excède pas 250€/m².
 


Sur le même sujet…

Exonération de taxe d'habitation pour les personnes hébergées en EHPAD : ce qu'il faut savoir
Le gouvernement renonce à l'augmentation du prix de l'électricité prévue au 1er août 2024