Partagez l’article

Immobilier : Que veulent vraiment les Français ?

Le rêve de propriété individuelle persiste, bien que les nouveaux modes d'accession à la propriété ne suscitent pas l'engouement espéré. 
 

Pour la quatrième année consécutive, le Baromètre de l'habitat, réalisé par Procivis en collaboration avec la Fondation Jean-Jaurès et Harris Interactive, offre un aperçu approfondi des attitudes des Français envers le logement. Avec un échantillon de plus de 10 000 participants, l'enquête de cette année se concentre particulièrement sur l'appétence pour la propriété immobilière dans un contexte de hausse des taux de crédit et de diminution des transactions.
 

Un fardeau financier croissant et une difficulté accrue d'accès à la propriété
 

L'étude révèle que 81% des Français considèrent désormais la part de leur budget allouée au logement comme importante, marquant une augmentation de 10 points depuis 2020. Cette préoccupation est particulièrement ressentie par les locataires, avec une hausse de 9 points, comparée à une augmentation de 4 points chez les propriétaires. La satisfaction globale envers le logement montre une légère baisse depuis 2020, bien que la satisfaction à l'égard de la commune de résidence demeure inchangée. Malgré ces défis, 36% des Français envisagent de déménager dans les mois à venir, bien que 45% d'entre eux considèrent leur budget logement comme "très important", suggérant des déménagements souvent contraints plutôt que souhaités.
 

Malgré le contexte économique difficile, les projets immobiliers semblent se maintenir. Les Français ont manifesté un intérêt continu pour l'achat de biens, avec 69% se concentrant sur l'acquisition d'une résidence principale. Les critères de choix pour un nouveau logement restent stables, mettant en avant des considérations telles que l'isolation, la luminosité, l'accès à Internet haut débit, et la proximité des commerces.
 

Rêve de propriété immobilière inchangé
 

L'enquête souligne que l'idéal de propriété immobilière demeure fort, avec 81% des Français considérant qu'être propriétaire de leur résidence principale comporte plus d'avantages que d'inconvénients. Bien que la réalisation de ce rêve semble plus difficile, 61% des non-propriétaires expriment le désir de le devenir. La maison individuelle reste l'idéal pour 75% des Français, tandis que le choix entre le neuf et l'ancien reflète des préférences variées.
 

Méconnaissance des alternatives d'accès à la propriété
 

Malgré les difficultés croissantes, les Français semblent peu informés et peu enthousiastes à l'égard des alternatives d'accès à la propriété, telles que la SCI, la location-accession, et le bail réel solidaire. La préférence pour l'achat en couple ou seul demeure dominante, laissant les nouvelles modalités d'accession largement méconnues.
 

Bien que la conscience de l'amélioration possible de la performance énergétique des logements soit partagée par 71% des participants, la connaissance réelle de l'étiquette énergétique de leur propre logement reste faible. Les intentions de réaliser des travaux de rénovation énergétique semblent en baisse, même si les locataires se montrent prêts à accepter des augmentations de loyer en échange de telles améliorations.
 


Sur le même sujet…

🏠 Propriété à prix réduit : 5 secrets d'experts 🔐
Fiscalité en 2023 : une année record pour les contrôles